Ahoua Don Mello, un proche de Gbagbo, défend la Russie en Afrique :: AFRICA

0
85

Ahoua Don Mello, proche de Laurent Gbagbo, devait après un brillant et chanceux parcours représenter le patronat russe en Afrique avant de représenter sur le continent noir les BRICS, cette organisation rassemblant la Chine, l’Inde, le Brésil, la Russie, l’Afrique du Sud et que Moscou voudrait relancer pour sortir de son isolement.

Après avoir été un éphémère ministre de l’équipement et porte-parole du gouvernement pendant la guerre civile ivoirienne de 2010-2011, Ahoua Don Mello a miraculeusement sauvé sa peau, en s’enfuyant de Côte d’Ivoire par une traversée épique de la lagune en pirogue avant de rejoindre le Ghana.

Exilé à Accra, Ahoua Don Mello ronge son frein, mais ses qualités d’ingénieur, son expertise reconnue en tant qu’ancien directeur du Bureau d’Etudes techniques et de Développement (BNETD)  le sauve une deuxième fois de la vie inactive des réfugiés ivoiriens dans la capitale ghanéenne. Alpha Condé l’appelle auprès de lui pour suivre la politique des grands projets, il restera aux côtés de l’ancien président guinéen jusqu’au coup d’Etat de septembre 2021.

Nouveau coup de chance pour Ahoua Don Mello, le jour du putsch, est en mission à Moscou et passe ainsi à travers les gouttes des tracasseries réservées aux proches d’Alpha Condé. Il ne sera pas inactif longtemps, les Russes lui proposent un contrat de consultant pour conseiller le patronat russe en Afrique.

En octobre 2021, après le retour de Laurent Gbagbo, le plus célèbre prisonnier de la Cour Pénale Internationale, en Côte d’Ivoire, Ahoua Don Mello, le fidèle, rentre luis aussi au pays.Gbagbo lui confie le charge des relations avec le reste du continent au sein de son parti, le PPACI.

L’Ukraine, une chance pour Ahoua Don Mello

Mais alors que ce parti ronronne, la guerre en Ukraine va ouvrir une nouvelle page dans la vie d’Ahoua Don Mello qui vient d’être nommé représentant des BRICS pour l’Afrique de l’Ouest et Centrale. Cette organisation réunit cinq grands pays: Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud. Cette alliance qui a toujours affirmé son indépendance face aux puissances occidentales s’était un peu assoupie au cours des dernières années.

Moscou qui cherche à faire contrepoids à l’Occident a décidé en effet e redonner du souffle aux BRICS, . La position de l’Inde qui a choisi de rester non-alignée dans le conflit ukrainien facilite cette relance.  En outre, le choix de nombreux pays africains de rester en dehors de cette guerre laisse à penser que les BRICS pourraient s’élargir à d’autres Etats que l’ Afrique du Sud sur le Continent. 

Qui de mieux que ce panafricaniste convaincu et proche de Laurent Gbagbo pour être ce trait d’union entre la Russie et l’Afrique ?

Source: camer.be