Abdou Coulibaly, président de l’association ”Siguida Yeelen du Mali” ASYM : Un philanthrope engagé pour l’autonomisation des femmes et des jeunes du Mali

0
74

Honoré par plusieurs associations de veille citoyenne pour son engagement et sa contribution dans l’autonomisation des femmes et des jeunes du Mali, Abdou Coulibaly, président de l’association ”Siguida Yeelen” du Mali (ASYM), est l’une ces personnalités très populaires au Mali, capable de faire preuve de la plus extrême générosité avec la population. Sous les financements de son association, des milliers des femmes et des jeunes du Mali ont été formés et outillés en saponification, le maraîchage et les activités génératrices de revenus.

Abdou Coulibaly est un gestionnaire relativement discret, mais doté d’un sens élevé du patriotisme et d’un don de soi pour le rayonnement de son pays. Ce jeune cadre de la Société SAER-Emploi s’est toujours engagé pour les causes de ses concitoyens, notamment celles des femmes et des jeunes.

Selon lui, le développement d’un pays passe forcément par l’autonomisation des femmes et des jeunes. ” À travers notre association, nous avons pu intervenir dans plusieurs domaines comme l’environnement, la santé, la formation professionnelle et le sport. Nous essayons encore, avec nos maigres ressources, d’apporter des solutions aux problèmes des populations locales. Dès qu’une association féminine ou jeune nous parle de leurs difficultés, nous échangeons avec eux afin d’apporter de solution adéquate à ces difficultés “, a-t-il laissé entendre.

Cela fait des années que le président de l’association ”Siguida Yeelen” du Mali (ASYM) mène plusieurs activités de développement à travers un programme de formation sur la fabrication de différentes gammes de savon, le maraîchage et les activités génératrices de revenus.

” Sincèrement, je peux dire qu’avec ce programme nous avons pu former plusieurs milliers de femmes et de jeunes. Actuellement, nos formateurs sont à l’œuvre à l’intérieur du pays. Chaque mois, nous mettons de moyens financiers à la disposition de nos formateurs afin qu’ils puissent aller former les femmes et les jeunes dans toutes les localités du Mali. Vous savez, nous avons un comité stratégique au sein de l’Association, qui réfléchit à des programmes de formation qui peuvent été bénéfiques pour les populations. Les membres de ce comité stratégique travaillent chaque jour afin de sortir des projets utiles pour que nous puissions mettre cela à la disposition de nos concitoyens “, a-t-il précisé.

À la suite de son élection à la tête de l’association, ”Siguida Yeelen du Mali, l’une des priorités de l’enfant de Nampasso, dans le cercle de Bla, a été d’implanter l’Association dans plusieurs localités du pays. ” Aujourd’hui, à part la région de Kidal, l’Association est représentée dans toutes les régions, dans tous les cercles du Mali. Dieu merci, nous pouvons dire nous sommes en bonne voie dans le cadre de l’implantation de l’Association. Après l’implantation dans ces différentes localités, nous avons pu mener quelques activités de développement dans ces localités. Aujourd’hui, nous pouvons dire fièrement que toutes les régions ont bénéficié de l’œuvre de l’association ”Siguida Yeelen” en matière de formation des femmes et des jeunes “, dit-il. Doté d’un leadership hors pair, Abdou Coulibaly a pu donner aux jeunes l’amour de leur pays. ” Je demande à la jeunesse malienne de prendre son destin à la main. Aujourd’hui, qu’ils sachent le Malikoura dont nous parlons actuellement ne se fera pas sans elle. Cette génération doit tout faire pour renverser la tendance afin de nous amener à bon port. La nation malienne compte beaucoup sur cette jeunesse et qu’elle sache qu’elle est l’avenir de ce beau pays. Les jeunes sont le Mali d’aujourd’hui et ils sont le Mali de demain. Sans cette jeunesse, le Mali n’ira nulle part “, exhorte-t-il.

Pour le président de l’association ”Siguida Yeelen” du Mali, aujourd’hui, il faut la synergie de toutes les couches pour amorcer les prémices d’un développement harmonieux et durable pour le bien-être de nos populations.

Mahamadou TRAORE

Source: Aujourd’hui-Mali

Source: mali-web