Enlèvement de 32 femmes par les groupes armés à Djenné : la CNDH salue de médiation ayant abouti à leur relâche

0
84
Les groupes armés ont enlevé, le 6 mai, 32 femmes du village de Tiékorobougou, dans la Commune de Femaye (Djenné). Après le rapt, les femmes ont pu retrouver leur liberté grâce aux actions humanitaires entreprises par les autorités administratives locales et les organisations humanitaires.

 

A cet effet, la CNDH a, dans un communiqué, salué le bon office ayant abouti à leur libération des mains des groupes armés. Ainsi, elle condamne avec fermeté ces actes constitutifs d’abus graves des droits de l’Homme.

Tout en invitant l’Etat à respecter et à faire respecter les droits fondamentaux de toute personne humaine résidant sur le territoire Malien, singulièrement ceux relatifs aux femmes en période de conflit,  » la protection des droits de l’Homme est une responsabilité partagée « , rapporte le communiqué.

Source : L’INDEPENDANT

Source: mali-web