EUTM : partira, partira pas…

0
94

L’Union européenne joue-t-elle le poker-menteur avec le Mali sous embargo ? En tout cas contrairement à la France, l’EUTM poursuit encore sa coopération avec les FAMa. Qu’est-ce qui a changé ou qu’est-ce qu’on ne dit pas aux Maliens ?

 

À l’issue d’une réunion avec les ministres des Affaires étrangères de l’UE à Luxembourg, lundi 11 avril, au sujet des missions européennes d’entraînement des FAMa, Josep Borrel, haut représentant de l’Union européenne pour les Affaires étrangères avait été on pensait très clair : l’Europe arrêtait ses « missions de formation et les entraînements des forces armées et de la garde nationale, mais nous allons poursuivre les formations sur les lois de la guerre, car il faut que les militaires sachent que la guerre a des lois et des règles du jeu ». Raison avancée : « Les événements nous forcent à cette décision. Nous n’avons pas obtenu (de la junte) les garanties demandées. Mais nous n’abandonnons pas le Sahel. Nous allons nous déployer dans les pays voisins… Comme la France avec presque les mêmes mots.

L’Allemagne a annoncé le mercredi 13 avril 2022 avoir mis un terme à sa participation à la mission de formation de l’Union européenne au Mali (EUTM) au profit des Forces armées maliennes (FAMa). Selon la ministre allemande des Affaires étrangères, Annalena Baerbock,  à l’issue d’une audience que le Président de la Transition, le Colonel Assimi Goïta, lui a accordé. Toutefois elle a réitéré l’engagement de l’Allemagne auprès de la République du Mali, notamment sur le volet de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).

À sa sortie de l’audience, la cheffe de la diplomatie allemande avait déclaré  que « l’Allemagne ne va pas rompre sa coopération avec le pays, mais mettra plutôt un terme à la mission de formation de l’Union européenne au Mali (EUTM) au profit des Forces armées maliennes » précisant que « la coopération entre les deux pays se poursuivra sur le volet de la MINUSMA ».

Mais alors question pourquoi, l’EUTM continue toujours à collaborer avec les FAMA ? Pardon, il parait qu’il faut l’unanimité des 27 pays pour valider la décision. En attendant, Borell doit patienter : le Mali n’a pas que des ennemis.

C’est ainsi que le jeudi 5 mai 2022, le Comité Directeur de Coordination (CoDiCo), réunissant EUTM-Mali et les FAMa, s’est réuni au siège de l’EUTM à Koulikoro. Il était présidé par le Commandant de la force EUTM Mali, le Général de Brigade RIENER et co-présidé par le Général de Brigade WELE, chef d’état-major adjoint des armées.

Cette rencontre a démontré une fois de plus la coopération confiante et sincère entre les FAMa et l’EUTM à tous les niveaux au profit de la sécurité du Mali.

Le Comité Directeur de Coordination (CoDiCo) se réunit chaque trois mois pour coordonner la planification à moyen et long terme des activités de l’EUTM à l’appui des FAMa.

Le vendredi 06 mai, a eu lieu une cérémonie de clôture du cours GATA (Guidage Aérien Tactique Avancé) après plusieurs semaines de formation théorique et pratique.

Le Commandant du Centre d’Instruction Boubacar Sada Sy de Koulikoro et le Commandant de l’ETTF/EUTM Mali ont loué tout le soutien reçu, en particulier les interprètes et les formateurs Maliens.

L’UE a engagé plusieurs centaines de militaires et d’experts dans deux missions de formation au Mali, l’EUTM pour les forces armées et l’Eucap Sahel-Mali pour la police. Le mandat de l’Eucap, approuvé en 2015, a été prolongé au 31 janvier 2023. Celui de l’EUTM, depuis 2013, court jusqu’au 18 mai 2024.

PAR ABDOULAYE   OUATTARA

Source : Info-Matin

Source: mali-web