Filière maraîchère : L’alliance pour le changement systémique du secteur voit le jour

0
86

L’Alliance informelle pour le changement systémique du secteur maraîcher malien a été mise en place, hier au Centre international des conférences de Bamako (CICB). L’ouverture de l’atelier organisé à cet effet par le Groupe SCS international Mali, a été présidée par le ministre du Développement rural, Modibo Keïta.

Cette initiative, basée sur l’organisation d’une chaîne de valeurs structurée, est orientée sur la production et la commercialisation intensive de légumes sains. Elle contribue directement au développement stratégique et institutionnel du secteur des légumes au Mali, à la valorisation du secteur et à l’amélioration de l’accès au marché. L’aboutissement d’un tel processus permettra également de réduire les quantités de légumes importés et de propulser ainsi une croissance économique à l’échelle nationale.

Cela en relevant les défis énormes auxquelles ce domaine est confronté. «Malgré ses grandes potentialités, le sous-secteur des légumes et produits horticoles est confronté à d’énormes difficultés, entre autres le faible niveau de production et de productivité, le manque de professionnalisme des acteurs, l’insuffisance de financement, la basse qualité des produits, l’inexistence des infrastructures marchandes pour les légumes», a évoqué le ministre Modibo Keïta.

Il a salué le travail laborieux de SCS international qui a réuni tous les acteurs afin d’élaborer un référentiel de production commun et reconnu par l’ensemble des intervenants du sous-secteur. Cette démarche vise, selon à son avis, à professionnaliser la filière, à uniformiser les normes de production et à améliorer à terme la qualité des produits tout en sauvegardant la santé des consommateurs.

Toute chose qui peut booster l’économie malienne qui reste essentiellement agricole. «Les légumes et les produits horticoles participent à l’autosuffisance alimentaire et nutritionnelle, offre de l’emploi et créent des revenus, notamment pour les femmes et les jeunes qui restent les couches les plus défavorisées de nos populations», a insisté le ministre du Développement durable. Pour qui, il est possible de «faire de notre pays un exportateur net de fruits et légumes, des fleurs et autres produits horticoles … si nous y engageons véritablement». Le ministre Keïta a invité les partenaires du Mali à accompagner davantage notre pays dans sa quête de solutions pérennes à l’agriculture.

Le président du Groupe SCS International a rappelé qu’en décembre 2019, sa structure a signé avec 2Scale, un partenariat ambitieux visant à encadrer 15.000 producteurs dont 50% de femmes et 60% de jeunes, pour la production de 1.000 tonnes de légumes frais à destination des zones urbaines et périurbaines de Bamako. L’objectif étant d’assurer le renforcement de la production locale pour la sécurité alimentaire, la qualité des produits agricoles vendus sur les marchés, l’inclusion dans le processus des femmes productrices, jeunes et seniors pour le développement économique de nos campagnes à travers cette chaîne de valeur, a précisé Moussa Silvain Diakité.

La directrice du programme 2Scale, Marina Dibama, a déploré l’utilisation abusive d’intrants chimiques (engrais, pesticides) dans le maraîchage, ses conséquences sur la santé des consommateurs maliens et en termes de manque à gagner pour les acteurs de la chaîne de valeur maraîchère.

Makan SISSOKO

Source : L’ESSOR

http://mali-web.org/economie/filiere-maraichere-lalliance-pour-le-changement-systemique-du-secteur-voit-le-jour2021-11-26T09:37:14+00:00MaliwebEconomie

L’Alliance informelle pour le changement systémique du secteur maraîcher malien a été mise en place, hier au Centre international des conférences de Bamako (CICB). L’ouverture de l’atelier organisé à cet effet par le Groupe SCS international Mali, a été présidée par le ministre du Développement rural, Modibo Keïta.
 
Cette initiative,…

Maliweb
[email protected]AdministratorMaliweb

Source: mali-web