Jugé pour » vol qualifié « : Abdoulaye Diallo condamné à cinq ans d’emprisonnement

0
72

Accusé du vol d’un ventilateur et de divers autres objets, Abdoulaye Diallo a comparu devant la Cour d’assises, le lundi 23 janvier. A l’issue de l’audience,  la Cour lui a infligé cinq ans d’emprisonnement ferme.

Il ressort de l’information qu’en août 2019, aux environs de 13 heures, le nommé Diawoye Magassa, de retour à son domicile à Siracoro, apercevait un jeune homme en possession d’un drap de lit contenant un ventilateur et d’autres objets. Alerté par le comportement biscornu de l’intéressé, Diawoye Magassa  fila à son domicile pour s’assurer qu’il n’avait pas été victime de vol par ce dernier. Sur le coup, il constata que sa porte a été défoncée et des biens emportés. Ainsi, il ressortit de sa résidence pour traquer le jeune homme.

Magassa parvient à interpeller le suspect au bord d’une route bitumée, avant de le conduire devant le poste de gendarmerie de Siracoro.

Au cours de l’enquête, le jeune sera identifié comme Abdoulaye Diallo. Ainsi, il sera inculpé pour des faits de  » vol qualifié «  des objets de Diawoye Magassa.

A la barre, le jeune accusé a reconnu les faits à lui reprochés. Ainsi, Abdoulaye Diallo présenta ses excuses aux membres du jury. Toutefois, il a rappelé les faits en expliquant avoir quitté ce jour le quartier de Sénou pour se rendre à Sirakoro-Méguetana. Qu’à son arrivée, il a vu une maison inachevée qui semblait inhabitée. Aussitôt, il a escaladé le mur de clôture sans crainte, puis ouvert, à l’aide d’une pince et d’un morceau de fer, la porte principale du bâtiment donnant accès aux chambres où il a pris quelques habits et un ventilateur  » TMT « .

Dans son réquisitoire, le parquet a demandé à la Cour d’accorder à l’accusé  des circonstances atténuantes au cas où elle le maintiendrait dans les liens de l’accusation.

Quant à la défense, elle  a plaidé coupable en demandant des circonstances atténuantes pour le jeune homme de 25 ans. A cet effet, elle a notamment évoqué la délinquance primaire devant le jury.

La Cour a requis cinq ans d’emprisonnement ferme pour Abdoulaye Diallo. Ainsi, il recouvrera bientôt la liberté parce qu’il est sous mandat de dépôt depuis 2019.

Oumar BARRY

Source : L’Independant

Source: mali-web