Lutte contre la surdité : le mali met en place un programme de santé auditive

0
99

La surdité devient un fléau au Mali, surtout chez les nouveau-nés. Pour son éradication, le gouvernement du Mali a lancé le projet ADA : dépistage gratuit et prise en charge de la surdité chez les nouveau-nés le vendredi 06 mai 2022, à l’hôtel Salam. La cérémonie a été présidée par le représentant du ministre de la Santé et du Développement social, Dr Abdoulaye Guindo en présence du chef de service de l’Oto- Rhino- Laryngologie (ORL)/du CHU Gabriel Touré, Pr Mohamed Keita, du représentant de Médical Electronics (MEDEL), Thierry Hassoun et d’importantes personnalités.

 

Le représentant du ministre de la Santé et du Développement social, Dr Abdoulaye Guindo a d’abord souligné les conséquences de la surdité dans la société. Selon lui, sans nul doute, une déficience auditive a des conséquences négatives sur le développement socio-économique de la personne concernée. « Le manque de sensibilisation et d’information sur la perte auditive contribue à une situation critique où l’identification précoce et le traitement de la déficience auditive ne sont pas pris en compte » ajoute-t-il. C’est dans le souci de favoriser le contrôle de qualité, du suivi de l’enfant sourd, mais aussi renforcer le secteur de la santé auditive au Mali que se justifie le présent lancement. Selon I‘Organisation mondiale de la Santé (OMS), 466 millions de personnes dans le monde souffrent de déficience auditive. De plus, les premières études ont montré que 6 enfants sur 1.000 naissent sourds. On peut donc estimer qu’environs 4.500 enfants sont touchés chaque année au Mali, ce qui a pour conséquence une série de difficultés économiques, sociales éducatives et professionnelles.
« Grâce à la mise en place de ses missions autour du dépistage auditif chez les nouveau-nés, le projet ADA permettra le diagnostic et la mise en place précoce de la santé auditive pour les enfants sourds dans leur qualité de vie » indique le représentant de MEDEL, Thierry Hassoun. Selon le chef de service de l’ORL, Pr Mohamed Keita, l’objectif visé est la prise en charge des enfants sourds au Mali. Il a déclaré que le projet ADA va développer les cinq axes de travail durant les cinq années. Il s’agit de l’information et de la sensibilisation, de la formation, du dépistage, de la réhabilitation et en fin du développement de la chirurgie. Le projet sera basé sur le développement du dépistage chez les nouveaux-nés avec les médecins et les infirmiers dans 03 centres de santé de référence de Bamako et celui de Kalaban-coro.

 

Falaye Sissoko

Source : Canard Déchainé

Source: mali-web