Retour a ordre constitutionnel : Sauvons le Mali Dokera exige la tenue des élections

0
101

Le mardi dernier, 100 jeunes du Mali  à travers l’initiative Sauvons le Mali Dokera ont battu le pavé, du Boulevard de l’Indépendance  à la Bourse du Travail, pour demander aux autorités transitoires de tenir les élections immédiatement afin d’alléger la souffrance des Maliens.

Du monument de l’indépendance à la Bourse du travail, tous habillés en blanc,  les jeunes marcheurs entonnaient : «  Sauvons le Mali Dokera, nous demandons aux autorités la levée de l’embargo, les Maliens sont fatigués, vive les élections ».

L’initiative Sauvons le Mali plaide pour le retour à l’ordre constitutionnel en trouvant un accord avec la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Pour Mamedy Dramé, l’un des responsables de l’initiative Sauvons le Mali Dokera, aujourd’hui les sanctions imposées contre le Mali ont des effets très durs sur la vie de beaucoup de Maliens particulièrement les opérateurs économiques qui ont leurs marchandises bloquées dans les différents ports de la sous- région. ‘’ La conjoncture mondiale marquée par la guerre entre la Russie et l’Ukraine est venue aggravée la situation du Mali. Face aux heures difficiles que ressentent les Maliens, il est urgent de sauver le Mali Dokera’’, a-t-il signalé.

Il a ajouté qu’ensemble sauvons le Mali ou ensemble les Maliens manqueront leur devoir  de génération. Toujours pour lui, l’initiative Sauvons le Mali Dokera demande aux autorités de prendre l’ampleur de la gravité, pour la levée immédiate des sanctions économiques et financières imposées au pays, l’adoption d’un chronogramme consensuel avec l’ensemble des acteurs sociopolitiques du pays sans exclusion pour un retour à l’ordre constitutionnel à travers des élections libres et transparentes afin de remettre le pouvoir aux civils.

‘’ Pour faire face aux urgences, la solution est de sortir dans cette crise. Il est plus que nécessaire de rassembler les Maliens autour de notre patrie, le Mali ; de bannir l’exclusion et les invectives qui ne feront que creuser davantage des fossés de la division entre des filles et des fils du même pays. Ensemble conserver le Mali’’, a-t-il conseillé dans la déclaration.

Selon M. Dramé, les autorités de la transition particulièrement le président de la transition, le colonel Assimi Goïta a sollicité la résilience des Maliens, maintenant c’est à son tour de trouver   une solution pour que cette souffrance  puisse prendre fin.

Concernant la gestion de la transition, Mamedy Dramé prouve que les autorités n’installent pas un pouvoir dictatorial. ‘’ La preuve est qu’ils ont autorisé cette marche’’, a-t-il dit.

Bati KOITA

Source: Ciwara Info

Source: mali-web