Vie chère au Mali : le gouvernement a la rescousse

0
156

Le ministère de commerce et de l’industrie a animé une conférence de presse le vendredi dernier sur la stabilisation des prix des produits de première nécessité. Un sujet au cœur des préoccupations du Colonel Assimi GOITA, Président de la transition, Chef de l’Etat et constituant l’essentiel du plan d’actions du gouvernement de la transition dirigé par le Premier ministre, Choguel K MAIGA.

«Le respect des prix demeure une obligation à tous les niveaux du circuit de distribution», a martelé le ministre de l’industrie et du commerce Mahmoud Ould Mohamed.
Et c’est effectivement la raison pour laquelle, le Gouvernement, au cours de sa session ordinaire du 10 novembre 2021, a marqué son accord pour l’octroi d’une subvention sous forme de réduction de 50% de la base taxable à l’importation de 300.000 tonnes de riz, de 60.000 tonnes de sucre et 30.000 tonnes d’huile alimentaire.
Par ailleurs, ces mesures d’urgence viennent conforter celles déjà en cours à savoir, la subvention du gaz, des hydrocarbures, des médicaments essentiels, de l’eau, de l’électricité, des intrants et équipements agricoles, des engrais et des exonérations douanières et fiscales accordées aux entreprises en difficulté pour le maintien des emplois.
Selon le ministre Mahmoud Ould Mohamed, «tous ces efforts du Gouvernement se chiffrent à des centaines de milliards de nos francs pour le bien-être des populations maliennes dans un contexte de rareté des ressources budgétaires».
Le ministre a également rappelé que la tendance des prix sur le marché national de la plupart des produits suivis par le Ministère de l’industrie du commerce est à la stabilité par rapport à la semaine dernière même si on note une tendance haussière des prix du riz local, de l’huile et du sucre comparativement à l’année dernière à la période.
Pour l’effectivité des prix indicatifs plafonds fixés, des équipes de brigade de la DGCC appuyées par des éléments des forces de sécurité seront bientôt déployées sur le terrain.
Aussi, le ministre Ould annonce que les actions de contrôle seront précédées d’une campagne de communication, d’éducation et de sensibilisation.
S’agissant du pain, le ministère de l’industrie et du commerce a organisé plusieurs réunions informelles à l’issue desquelles il a été décidé du maintien des prix à 250 et 125 FCFA respectivement pour la miche de 300 g et la baguette de 150 g jusqu’à nouvel ordre ; de la tenue des états généraux du pain et du gel du prix indicatif plafond de la farine à 20.000 FCFA le sac de 50 kg.
En outre, le ministre Ould demande aux associations de consommateurs de se joindre aux services techniques du ministère pour amplifier ces actions citoyennes à l’endroit de leurs membres afin qu’ensemble, ils arrivèrent à arrêter les pratiques spéculatives et anticoncurrentielles de fixation des prix.

Kossa Maïga 

Source : Canard Déchainé

http://mali-web.org/economie/vie-chere-au-mali-le-gouvernement-a-la-rescousse2021-11-26T09:08:05+00:00MaliwebEconomie

Le ministère de commerce et de l’industrie a animé une conférence de presse le vendredi dernier sur la stabilisation des prix des produits de première nécessité. Un sujet au cœur des préoccupations du Colonel Assimi GOITA, Président de la transition, Chef de l’Etat et constituant l’essentiel du plan d’actions…

Maliweb
[email protected]AdministratorMaliweb

Source: mali-web