Yaya SANGARE: le projet de loi électorale contient des « pièges politiques »

0
72

Le parti Adema PASJ et des membres de la Commission des Lois du Conseil national de Transition ont échangé, le mardi dernier, sur le projet de loi électorale. Le secrétaire général du parti Adama PASJ, Yaya SANGARE, qui a participé à la réunion, alerte sur le contenu dudit texte qui contient beaucoup de contradictions juridiques.

 

Le parti Adema PASJ devenu l’allié de la Transition suite à leur congrès ayant été sanctionné par l’élection d’un nouveau bureau dirigé par Marimantia DIARRA a été auditionné par la Commission des Lois du CNT sur le projet de loi portant loi électorale.

Lors de cette rencontre, le parti était représenté par Ibrahima Lanséni COULIBALY, secrétaire politique du Comité exécutif et Yaya SANGARE, secrétaire général.

Après les échanges avec les membres du CNT, l’ancien ministre Yaya SANGARE a alerté sur le contenu de ce projet de loi qui ne rassure pas son parti politique quant à la finalité de ladite loi de garantir des élections moins contestées.

« Pour l’Adéma-PASJ, le projet de loi en débat contient beaucoup de contradictions juridiques et de pièges politiques, d’où la nécessité de l’étudier avec profondeur, rigueur intellectuelle et esprit patriotique, afin d’aboutir à un texte consensuel, partagé, qui conforte la démocratie et permet des élections démocratiques, inclusives, moins contestées, l’amélioration du taux de participation des populations aux scrutins et la confiance des acteurs au processus électoral et en des institutions qui en seront issues », a indiqué Yaya SANGARE.

Ainsi, souligne-t-il, le texte a donc besoin d’un nettoyage complet avant une éventuelle adoption ou un probable renvoi à son initiateur pour une meilleure réécriture, un meilleur agencement des dispositions.

PAR SIKOU BAH

Source : Info-Matin

Source: mali-web